PC/tablette Welcome/accueil smartphone
Partager Webmaster: paul yves wery contact@

Robert Wery, mon père.

"Giron Robert Wery"

Un projet pour quadriplégiques

A project for tetraplegics

 

Pour lire les chroniques du projet, cliquez ici

 

(Format PDF ici)

Bonjour, Hello,
Il y a ici trois tétraplégiques, deux garçons (23 et 39 ans) et une fille (27 ans). Par ce mail, je voudrais les aider à mieux vivre... Une bouteille à la mer... There are 3 tetraplegics here, two boys (23 and 39) and one girl (27). By this mail, I would like to improve their lives ... a bottle in the sea!
   
Mes trois tétraplégiques ne sont pas des intellectuels, et cela ne facilite rien. Mes deux garçons n'ont que le niveau primaire. Ma fille a un niveau secondaire mais n'a aucun goût pour le travail intellectuel... Aucun des trois ne parle l'anglais, aucun des trois lit les journaux, aucun des trois n'avait touché un ordinateur avant d'arriver dans ma zone. Mais pourtant – et j'insiste là-dessus – mes deux garçons sont créatifs, et ont, comme vous allez le voir un certain sens du beau. Ma fille est peu créative mais c'est de loin elle qui apprend le plus vite...
Leurs vies sont vides de sens. Leurs vies sont inintéressantes. Socialement, c'est le grand désert. La Thaïlande n'est pas un pays compatissant, les familles y sont aussi fragiles que chez nous et la sécu y est quasi inexistante. Tous les trois sont, bien sûr, sans le sou. Ils sont tous les trois plutôt bipolaires: phases dépressives suivies de phases d'acharnement sur l'ordi. J'encourage au maximum l'usage de l'ordinateur parce que j'y vois la seule planche de salut disponible. Ils n'y croient pas vraiment ...mais quand même ; les garçons surtout s'étonnent de ce qu'ils deviennent capables de faire en infographie.
My 3 quadriplegics are not intellectual workers, and this make everything more complex. My two boys have only the primary level. My daughter has a secondary level but has no motivation for intellectual work ... None of the 3 speak English, none of them read newspaper, none of them knew what a computer is before to arrive here... But - I insist on that point – at least my two boys are creative, and have artistic abilities. My daughter is not very creative but she learns fast...
Their lives are meaningless. Their lives are uninteresting. Socially, it is the great sand desert. Thailand is not a compassionate country, families are as fragile as in West and social security is almost non-existent. All 3 are without economical reserve or resource. They are all 3 bipolar: depressive phases followed by phases of hard work on computer. I promote computer activities as much as possible because I don't see another issue for them. They do not really believe in it ... but at least the 2 boys start to be impress by their own digital graphic production ("architecture", design of jewellery...).
   
   

Que sont-ils capables de faire (sans mon aide) ? Ils sont en mesure d'aider ici un publiciste, là un architecte ou un autre type de désigneur...

Ensemble, ils rassemblent :

What are they able to do (without my help)? They could be able to help a publicist, an architects or other kind of designers ...

They have :

- Une maitrise honorable (et encore perfectible) du programme Zbrush ( n'ayant pas ou peu de sensibilité à la pression du stylo, ce n'est pas la sculpture digitale dite « organique » (corps, tissus, plantes...) qu'ils maitrisent mais plutôt la sculpture digitale dite « solide » (bijouterie, verreries, mobilier, voitures...)

.
- Une maitrise presque honorable (et perfectible) du programme Sketchup. C'est un programme plus universellement connu et donc ce n'est pas un atout majeur pour eux, mais pour les tâches de « rendering » (voir plus loin) il est très utile de pouvoir ici ou là faire une correction technique du fichier original produit par l'architecte.


- Une maitrise honorable (et perfectible) du programme Keyshot pour faire du « rendering » à partir des modèles 3D (c'est-à-dire faire des « pseudo-photos » tellement réalistes qu'on les confond facilement avec des photos prises dans le monde réel). Le rendering est un travail relativement chronophage et difficile qui ne demande pas de sensibilité des doigts à la pression. Un très bon créneau pour les tétraplégiques capables de faire bouger directement ou indirectement une souris. Ce genre de travail (rendering) est souvent demandé par les architectes pour donner aux clients une idée crédible de leurs projets... Le rendering est de plus en plus utilisé dans la publicité en général (quasi chaque fois que des fichiers 3D sont disponibles) parce que cela donne des libertés de présentation que les vrais photographes ne possèdent pas... Le catalogue IKEA par exemple, ou les présentations de bijoux sont fait de cette manière... (Attention ! Il ne faut pas confondre le rendering avec le retouchage photographique (photoshop) que je n'ai d'ailleurs jamais enseigné à mes paralysés parce qu'il y a déjà des millions de personnes dans le monde capables de retoucher et manipuler correctement des photos.)
Une bonne maîtrise du programme CorelDraw (travail vectoriel... ce qui permet par exemple de mixer des textes avec des photos et des illustrations d'une manière impeccables pour la création de livrets illustrés, d'images d'Epinal, de posters, de magazines de luxe, de panneaux publicitaires, etc.)


- An honorable (and still perfectible) mastery of the Zbrush program (having little or no sensitivity to pressure on the electronic pen they are no good for the so-called "organic" digital sculpture (body, tissues, plants …), but they have impressive mastering of the so-called "solid work" (jewelery, glassworks, furniture, cars design...).
- An honorable (and perfectible) mastery of the Sketchup program. It's a program more universally known and so it's not a very needed competance in the graphic world but for the tasks of "rendering" (see below) it is very useful to be able to retouch an original file that they should render (including architectural files).
- An honorable (and perfectible) mastery of the Keyshot program to make "Rendering" from 3D models (making "pseudo-photos" so much realistic that they are easily confused with pictures taken in the real world). The rendering is a relatively time-consuming and difficult job that does not require finger sensitivity to pressure. A very good work for tetraplegics. This kind of work is often required by the architects to give the customers an credible idea of their projects ... The rendering is more and more used in advertising in general (almost every time 3D files are available) because it gives freedom of presentation that real photographers do not have. The IKEA catalog for example, or jewelry presentations are usualy made by that way. (Attention! « rendering » is NOT « photo retouching » (photoshop) that I never teach them since there are already millions of people in the world who can edit and manipulate photos properly.)
- A good mastery of the program CorelDraw (vectorial work ... which allows for instence, to mixt text/photos/illustration insertions for creation of bookletshigh resolution poster, luxuous magazine, web pages, etc.)
   
Pour aider mes tétraplégiques, pour les aider à exister dans le monde (et pour le monde), ce n'est pas d'argent dont j'ai besoin mais du travail socialement valorisant. Un protocole de travail pourrait être le suivant : To help my tetraplegics, to help them to exist in the world (and for the world), they do no need money but a socialy valuable work.
A working protocol could be the following:
- Tel architecte termine la conception d'une maison et voudrait séduire son client en montrant ce qui sera vu par son client lorsqu'il sera installé dans le fauteuil du salon à midi, ou au coucher du soleil ou pendant la nuit... Pour obtenir ces pseudo-photos, cet architecte nous enverra le modèle 3D de la maison (avec ou sans meubles 3D car on peut les faire nous-mêmes ou en télécharger gratuitement sur le web si nécessaire). Il nous donnera l'orientation de la future maison et la latitude/longitude pour le calcul des ombres et de la lumière selon l'heure. Il nous enverra aussi une photo de l'environnement qui sera vu par la fenêtre, ou alors il nous laissera libre de l'imaginer... Et enfin il nous donnera un délais pour faire ce travail.
Mes tétraplégiques travaillent le projet et renvoient les « pseudo-vraies-photos » demandées... Si ça convient, tant mieux. Si ça ne convient pas, ce n'est pas grave ; ils feront mieux la prochaine fois (surtout si des commentaires/conseils sont donnés par le commanditaire). Et s'il n'y arrive pas dans les délais, tant pis pour eux (ce sera une rude épreuve pour ces malades qui ne connaissent pas le problème des « dead line ».
- An architect completes the design of a house and would like to seduce his client by showing what will be seen by his client when installed in the lounge chair at noon, or at sunset or during the night. To obtain those pseudo-photos, this architect will send us the 3D model of the house (with or without 3D furniture as we can do it ourselves or download it on the web if necessary). He will give us the orientation of the future house and the latitude/longitude for calculating shadows and light according to the time/month. He will also send us a photo of the environment that will be seen by the window, or lets us imagine that view ... And finally he will give a deadline to do the job.
My tetraplegics work on the project and return the "pseudo-true-photos" requested ... If that suits, ok. If it does not fit, it does not matter; they will do better next time (especially if comments/advice are given by the architect). And if the tetraplegics can not do it in the delays, they have to asume (it will be excellent also for them to undestand what means a "dead line".
Tel publiciste voudrait faire un montage graphique pour un magazine féminin avec une cafetière électrique (dont il possède un modèle 3D) et une tasse de café fumant. Même chose ; il envoie le fichier 3D, le texte à inclure et un délai. On essaye de faire le reste... - A publicist would like to make a graphic montage for a women's magazine with a electric coffee maker (which he owns a 3D model) and a steaming cup of cofee. Same protocol ; he sends the 3D file, the text to include and a delay. We try to do the rest ...
- Un industriel voudrait faire la pub d'un jouet... d'un lampadaire... d'un porte-manteau... etc.
- An industrial would like to advertise a toy ... a floor lighting ... a coat rack ... etc.
   
Le problème n'est pas l'argent. Le travail peut être fait gratuitement. Lorsque les résultats donnés seront très satisfaisant, le commanditaire, selon son bon vouloir donnera ce qu'il veut...

The problem is not money, meaning that the work could be done for free. If the outputs become high quality, the so-called architects, publicists or industrialists will eventually pay what they want to pay.

   
   

********************

 

Pour illustrer les compétences actuelles (et perfectibles) de mes malades, voici maintenant des travaux graphiques qu'ils ont fait SANS mon aide. To illustrate the current and perfectible skills of my patients, here are some
graphical work they did WITHOUT my help.
   
   
Création ex nihilo en 3D avec Sketchup. Bar imaginaire (table, escalier, bouteilles, verres, sceau de glace...). Puis cadrage, jeux de lumière, textures ...et une incrustation d'une photo (arrière plan, derrière la surface d'eau) avec le programme Keyshot. L'eau a été sculptée par des algorithmes sur une surface plate. Ce patient est très à l'aise avec la gestion des liquides (vasques, piscines...) et excelle dans les simulations d'éclairages nocturnes...
3D creation 'ex nihilo' with Sketchup. Fake bar (table, stairs, bottles, glasses, room, lake...). Then framing, light effects, textures ...and finaly incrustation of one photo behind the lake... with the program Keyshot. The water was sculpted by algorithms on a flat surface. This patient is very good for creation of liquids (basins, swimming pools ...) and for simulations of nocturnal lighting ...

 

.....
 

***************

Le même patient a modélisé en 3D sur Sketchup le bâtiment dans lequel il vit à partir des plans 2D que je lui ai donné. Puis il a fait de « Rendering » de son travail sur Keyshot (cadrage, éclairage, textures...)
A gauche le travail digital et à droite les photos du réel... Exercice qui laisse voir ses compétences et ses failles en 2018.

The same patient modeled il 3D the building in which he is living (Sketchup). He was help by the 2D maps I provided to him). Then, he make the « rendering » on Keyshot (framing, lighting, textures …)

On the left, the digital work and on the right a photo of the real world. You can évaluate the skill level in 2018

   

 

...
 
...
 

 

 

*****************

Ici l'exercice consistait à créer une chambre virtuelle puis de la décorer pour enfant/ado/adulte. Here the exercice was to create a virtual room and decorate it for a kid/ado/adult...
   

 

 

 

*******************

 

Autre patient, autre style...
Les bijoux sont virtuels ainsi que le vase... entièrement créé ex nihilo (sans modèle) avec le programme Zbrush. Le rendering a été partiellement fait sous Zbrush et achevé sous Keyshot.
Other patient, other style...
Virtual jewellery and vase... created ex nihilo (without model) with the program ZBrush. The rendering was partially done under Zbrush and completed in Keyshot.
   

 

 
 
*************

 

Il s'agit ici d'une prouesse pour un tétraplégique puisqu'il a sculpté sans la moindre assistance le Ganesh sur Zbrush/Keyshot... avec le très peu de sensibilité des doigts à la pression dont ce patient dispose encore. This was a big challenge for a quadriplegic since he carved without any assistance the Ganesh on
Zbrush/Keyshot ...with very little finger sensitivity to the pressure it still has.
   


 

**********************

Ici il y a incrustation d'une photo en background avec une création 3D en avant plan (bar, chaises, verres, bouteilles... avec Zbrush). Le tout cadré, texturé et éclairé avec Keyshot... Here there is a picture in background with a 3D sculpture in the foreground (bar, chairs,glasses, bottles ... with Zbrush). All framed, textured and lighting with Keyshot …
   

 

 

 

 

*************************

Création d'une nouvelle marque de voitures avec Zbrush... et puis rendering et incrustation de l'image d'arrière-plan avec Keyshot...

Creation of a new car brand with Zbrush ... and then rendering and incrustation of
the background image with Keyshot …

   

 

..

 

*********************

Deux « pseudo-vraie-photo » résultant de la manipulation de deux fichers 3D reçu. Mon patient ,'a pas fait la modélisation 3D mais bien le travail de rendering (lumière, couleurs, transparences, ombres, cadrage + incrustation d'une photo de lac) avec le programme Keyshot.

This two "pseudo-real-photo" were produced by the manipulation of two 3D files. My patient was not making the 3 file but the the rendering work (light, shadows, framing + incrustation of a lake photo ... with the programKeyshot).

 

 

****************************

 

Mes patients attendent une occasion d'apprendre plus et d 'entrer (de réentrer) dans le monde... Alors si vous avez des amis qui...

Merci d'avance.

My patients are waiting for an opportunity to learn more and enter (re-enter) the world ... So if you havefriends who ...

Thank you in advance.

Contact : paulyves@gmail.com


Contact : paulyves@gmail.com

 

****************************

 

 

Note à propos de la « tétraplégie » (= « quadriplégie ») : About "tetraplegia" (or "quadriplegia"):

Un tétraplégique est un malade dont les connexions nerveuses entre les quatre membres et le cerveau ont été coupées plus ou moins intégralement. Souvent c'est dû à un accident (le “coup du lapin”). La plupart des accidentés meurent sous le coup. Ceux qui survivent restent incurables. Les améliorations qui parfois s'observent sont redevables d'une optimisation des quelques fibres nerveuses ayant, contre les apparences premières, été épargnées par le désastre.

En l'occurrence après quatre années d'optimisation: deux de mes trois tétraplégiques sont toujours incapables de se retourner tout seul dans leur lit. Le troisième arrive maintenant, grâce à des astuces techniques, à passer tout seul du lit à la chaise roulante électrique et vice versa.
Leurs mains? Les six mains sont gravement atteintes. Mais depuis trois ans, ici aussi grâce à quelques astuces techniques, mes trois malades sont devenus capables d'utiliser une souris. Ils arrivent même à « agripper » un stylo électronique et l'un d'eux, commence même à avoir un très léger contrôle de la pression de ce stylo sur la tablette. (Lorsqu'ils sont arrivés chez moi il y a 4-5 ans, nous utilisions une webcam pour suivre leurs mouvements de tête et faire bouger consécutivement le curseur sur l'écran... Mais ces techniques d'exploitation de la webcam posent de graves limitations dès qu'on fait autre chose que du traitement de texte...)

A quadriplegic is a patient whose nerve connections between the limbs and the brain were cut more or less completely. Often it is due to an accident. Most of them die directly. Those who survive remain incurable. The improvements that sometimes occur are due to optimization of the few nerve fibers which were preserved by the disaster.
In this case after four years of optimization: two of my three quadriplegics are still unable to flip their position alone on their bed. The third patient can now, thanks to mechanical tricks, go alone from his bed to the electric wheelchair and vice versa.
Their hands? The six hands are badly affected. But after 4 years (+3years before they arrive here), also thanks to some mechanical tricks, my 3 patients became able to use a mouse.
All of them are even able now to "grab" an electronic pen and one of them starts to have a very slight control of the pressure of a pen. (When they arrived here 4-5 years ago, we used a webcam to track their head movements and make move the cursor consecutively on the screen ... But these technique give serious limitations as soon as you do something else than word processing ...)

 

 

 

Chronique du projet "Giron Robert Wery"

 

 

Au départ, nous ne nous occupions pas de quadriplégiques. Nous en avons rencontré d'abord un, puis un deuxième, puis un troisième, puis le deuxième est mort, puis les quatrièmes, etc. Ce n'est qu'à la fin de 2013 que nous avons décidé d'abandonner progressivement nos anciennes activités (essentiellement dédiées aux vieillards) pour nous concentrer sur les problèmes des quadriplégiques. Les anciennes chroniques passent aux archives et n'indiquent plus l'orientation du projet. Elles sont néanmoins accessibles en cliquant ici

Je reprends la plume en février 2014, quelques jours après la mort de Joy (voir archives)... Il s'est passé beaucoup de choses depuis lors, mais comme le malheur au malheur ressemble, j'avais jugé inutile de continuer le récital des anecdotes. Je n'étais pas en recherche de donations et pour moi écrire est une affaire difficile qui me mange beaucoup de temps...

Joy , notre premier quadriplégique, aura été l'instigateur d'un virage à 180° du Giron: Oor et moi avons décidé il y a quelques jours d'abandonner progressivement toute notre action en faveur des vieillards pour nous concentrer sur l'assistance aux quadriplégiques.

Nous fréquentions Joy depuis 2011. Nous allions le retrouver deux fois par semaine. Il était surtout question de soins infirmiers (eschares, toilettes...). J'ai pensé un moment que j'introduirais l'ordinateur dans sa vie pour le faire virtuellement sortir de son lit, mais Joy ne possédait pas ce minimum de ressources mentales requis pour entrer dans l'univers de l'informatique à plus de cinquante ans. Tout cela ne l'intéressait pas. Joy n'arrivait même pas à s'intéresser à la TV qui était souvent allumée dans cette pièce commune où il végétait... Dans un coin sombre, sur son grabat, il ne pouvait pas même bouger un doigt, mais il ne se plaignait de rien. Il me semblait même qu'il jouissait d'une vague euphorie qui le laissait sourire facilement, ce qui m'avait d'abord laissé croire que c'était une sclérose en plaques qui l'avait paralysé. (En fait, c'est une erreur médicale qui l'a cloué, sur son matelas; une sordide affaire d'élongation sur son lit d'hôpital où il s'était rendu à pied après un accident en vélo). Les douze dernières années de sa vie, Joy n'a rien pu faire bouger de son corps sinon son cou. Il a donc passé douze ans sur son matelas à attendre que l'un ou l'autre vienne lui donner là béquetée ou soigner ses escarres ou le laver... Il est mort il y a quelques jours sans crier gare.

C'est par lui que nous fûmes introduits dans la sphère très étrange des quadriplégiques. Il ne faut pas être savant ou avoir une longue expérience de la vie pour deviner qu'en général, la vie d'un quadriplégique, cela ressemble à un quartier de l'enfer. Lorsque l'on entre dans l'univers de tels malchanceux, la cause de la quadriplégie est une information inutile... Ce qu'il faut chercher c'est plutôt l'existence ou non d'une petite mobilité d'une épaule, ou d'un poignet, ou d'un doigt, ou du cou... Arrive-t-il à s'asseoir? Peut-il au moins se pencher sur le côté?... Peut-il amener sa bouche à une cuillère ou une paille? A-t-il encore conservé le contrôle de ses sphincters? Est-il capable de "ramper" de son lit à une chaise roulante? Est-il capable de faire bouger une souris et puis de cliquer?

Il y a des quadriplégiques qui n'ont pas grand-chose à envier aux paraplégiques et d'autres qui ne peuvent bouger que les yeux... Il y a des quadriplégiques qui ont perdu la moitié de leur intelligence dans leur malheur et d'autres qui n'ont commencé à penser la vie qu'après leur accident... Il y a ceux qui rêvent encore et les dépressifs...

En Thaïlande, pour le moment, l'état leur octroie dix euros par mois (juste de quoi payer la consommation de riz). Les ONGs ne font encore rien... On a beau chercher, tout ce qui dans ce pays est organisé pour les handicapés ne concerne que les hémis et les paraplégiques (ou assimilables). Les quadris, c'est trop lourd...

Oor et moi ne somme pas fait de pierre et j'ai de l'argent, il faudra donc que nous mettions la main à la pâte. On débrayera lorsque l'état et les ONGs prendront le relais...

La semaine prochaine commencera la construction dans mon jardin d'un hospice qui pourra accueillir jusqu'à neuf quadriplégiques sévères ou très sévères (mais conscients! Je pense que nous donnerons priorité aux conscients parce qu'ils souffrent plus). L'argent manquera peut-être très vite, mais j'ai pris sur moi de commencer par ne pas trop y réfléchir; il n'est pas impossible que notre initiative enclenche une chaîne de solidarité?... J'ai déjà été voir les Rédemptoristes de Pattaya qui ont fondé une école pour les handicapés moins sévères et encore jeunes... Ils acceptent déjà de défiscaliser nos éventuels donateurs... Ils nous aideront tant que possible par leur expérience et leur network...

Le pire avec les quadriplégiques, c'est qu'ils ne sont pas vraiment rares. On ne les voit pas, on ne les entend pas, on ne les connaît pas parce qu'ils sont littéralement cloués sur leurs matelas, mais je me rends compte qu'ils sont probablement plus d'une vingtaine pour la simple zone de Chiangmai qui nous concerne (à portée de notre moto). Malheureusement, ou heureusement, la mortalité dans leurs rangs est énorme. Ils meurent d'ennuis et de mauvais soins à l'occasion d'une septicémie sur escarre, d'une pneumonie ou d'une insuffisance rénale (car beaucoup sont dépendants d'une sonde urinaire...).

Nous imaginons tous sans difficulté à quoi leur malheur ressemble, mais je vais pourtant donner une anecdote, une seule anecdote, qui est tout à la fois grotesque, tragique, burlesque, inhumaine, atroce... une histoire de souris mais pas d'une souris informatique!

Narin est donc un de ces gaillards enchaîné par le poids de son corps sur un lit. Il est là depuis quinze ans. Sa soeur l'a à charge bien malgré elle. Elle a un enfant autique, elle se serait bien passé de ce cadeau empoisonné qu'elle assume malgré tout tant bien que mal lorsqu'elle revient du marché où elle vend des légumes. Cette fille a refusé que j'aille voir son frère pour l'initier à l'informatique car avec lui, elle a déjà trop de soucis sans l'informatique... Si je veux aider son frère nous a-t-elle fait comprendre, il faut le prendre dans nos bagages; elle nous le donne... Et c'est d'ailleurs ce que nous ferons dès que notre hospice sera en mesure de l'accueillir. La peau de Narin est solide semble-t-il puisqu'il ne souffre pas d'escarres. Il a juste quelques plaies aux pieds, mais n'en souffre pas puisque son corps ne ressent plus rien... Un jour, une souris affamée a pris sur elle de monter sur le matelas et s'est mise en tête de manger Narin en commençant par son pied. Narin voyait donc la souris le manger, mais il était absolument incapable de la chasser. Il a fallu attendre que la soeur revienne. Il paraît que la souris à grignoté jusqu'à l'os, mais comme elle ne s'est pas attaqué aux artères, Narin vit encore...

Tout est dit, je crois...

Je ne sais pas exactement ce que nous ferons des quadris que nous hébergerons, mais je me fais un point d'honneur à réussir à leur donner une vie virtuelle via Internet. J'équiperais les chambres de matos spécialisé de telle sorte que chacun d'eux puisse, s'il le désire, fuir sa terrible condition médicale par des escapades virtuelles sur facebook, twitter et autres skype. Je prendrai le temps qu'il faudra pour les initier. Je n'en suis d'ailleurs plus vraiment à mon cou d'essais puisque Noho qui vit maintenant de l'informatique n'était certes pas un quadriplégique, mais il n'avait ni mains ni bras pour frapper son clavier et tenir sa souris ce qui ne l'empêche pas de tripoter efficacement son ordi à coup de doigts de pieds et de moignon d'épaule... Wan lui est un "vrai" jeune quadriplégique tombé d'un cocotier il y a deux ans. Je l'ai rencontré pour la première fois il y a environ un an et à l'époque n'avait jamais touché un ordinateur. Il circule maintenant tous les jours sur la toile, se fait de nouveaux amis (handicapés ou normaux). Il surfe tant et si bien qu'il a finalement été admis par les Rédemptoristes pour étudier la programmation pendant deux ans à Pattaya! Thong, un autre quadriplégique à qui j'ai appris l'ordinateur vient, lui aussi d'être accepté... Je sais que les Rédemptoristes ne seront pas en mesure d'accueillir tous nos quadriplégiques, mais qu'importe; d'autres challenges vont peut-être s'imposer qui seront encore plus gratifiant et distrayants pour nos protégés...

Pour le reste, l'essentiel de notre travail sera ingrat: remplir et vider leur tube digestif... Bah... On aura l'impression d'être utile, ce qui n'est pas gagné pour tous sur cette terre de granite...

paul yves wery - février 2014

Je me relis en août 2019.... J'ai manifestement dû revoir les ambitions à la baisse. Tout a été plus difficile que prévu. S'occuper de tétraplégiques est décidément une affaire compliquée et pas très ragoûtante. J'ai finalement dû me résigner à limiter le nombre de tétraplégique à trois et c'est plus qu'assez…

Le principal problème a été de trouver des personnes acceptant de m'aider (contre salaire)... Oor a jeté l'éponge après quelques semaines seulement. trois autres candidates à sa succession ont jeté l'éponge après des durées oscillant entre quelques jours et quelques mois. Finalement, sur recommandation d'un ami, j'ai trouvé la perle rare: une fille exceptionnelle qui s'appelle Jeng... C'est sans dire qu'une Birmane engagée au début du projet pour jouer exclusivement le rôle d'une femme de ménage ne m'a jamais lâché. Elle a commencé elle aussi à tout faire (sauf gérer les questions relationnelles avec les familles ou les autorités administratives. Elle refuse aussi de loger avec nous.) Elle est tout aussi rare et utile que Jeng.

En quatre ans, le travail s'est considérablement simplifié avec l'habitude, des astuces techniques, et l'amélioration des performances du peu de muscles que les malades possédaient encore en arrivant. Ils peuvent maintenant tous les trois manger sans aide. Ils n'ont toujours pas le contrôle des sphincters mais il y a six mois un de nos patients a décidé de son propre chef de faire une colostomie... c'était techniquement possible pour lui et le chirurgien a accepté le défit. Depuis, sa vie s'est considérablement simplifié (et la nôtre aussi par la même occasion). Deux ne peuvent pas encore se retourner tout seuls dans leur lit mais le troisième est même capable de passer tout seul du lit à la chaise roulante. Ils peuvent tous les trois utiliser un ordinateur, sa souris et quelques programmes compliqués...

Bref la vie est devenue plus agréable, on a beaucoup de temps libre... Mais vu mon âge et les problèmes prévisibles de succession, je reste au nombre de trois tétraplégiques...

paul yves wery Août 2019

English translation is still not available.

Please, consider to use online webpage translator (google, etc.)

 

 

Site web : WWW.STYLITE.net