Accueil/welcome - Section "Religion" - Section "AIDS/SIDA" - Section Art

 

Architecture

BAAN ROBERT

(Maison pour tétraplégiques)

 

par paul yves wery

 

 

 

 

Photos seules

Photos + commentaires

 

 

 

Photos sans commentaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

µ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre maison par paul yves wery

Retour au menu "arts visuels"

www.STYLITE.net - Accueil

 

 

PHOTOS AVEC COMMENTAIRES>

 

 

 

"BAAN ROBERT"

 

"Baan Robert" se traduit en français aussi bien par "Maison Robert" que "Village Robert". Le nom est un hommage à Robert Wery, sans qui rien de tout cela n'aurait pu être fait (cf. le chapitre "Giron Robert Wéry" dans ce même site). C'est une maison d'accueil pour tétraplégiques.

 

 

 

 

Pas d'obédience religieuse privilégiée. Ici, lorsqu'on entre dans le bâtiment, Bouddha et Jésus s'avancent vers le visiteur en se tenant la main... Une autre manière de dire que la maison n'est pas un lieu de missionnariat... tout au plus un lieu du Dialogue Interreligieux pour les amateurs de spiritualité. Baan Robert est près de Chiangmai, dans un pays bouddhiste et Robert était chrétien sans être prosélyte.

 

 

Contrairement à ce que l'on pourrait d'abord penser, le bâtiment est extrêmement simple et peu coûteux: deux dalles de bétons en "U", l'une pour le sol et l'une pour le toit... Puis un alignement de chambres carrées de 4x4 mètres le long du bord externe du "U", le bord interne "U" est un couloir couvert et ouvert, un cloître, qui entoure un petite jardin rectangulaire A cette rigidité quadrangulaire est ensuite ajouté de la rondeur par des grosses colonnes creuses dispensant de l'ombre à l'envi. Matériaux pauvres ( du béton armé, des briques, texture de chaux plutôt que peinture... Ni pierre, ni plein bois, ni corniche, ni plainte, ni moulure... Quasi pas de mobilier...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le patio est large de quatre mètres et permet la circulation et le croisement des chaises et des lits roulants. Les chambres carrées de quatre mètres de côté et de trois mètres de haut sont réparties autour de ce demi cloître délimitant un espace vert au centre duquel se trouve une petite piscine.

 

 

 

 

Il n'y a pas de peinture, tout est texturé à la chaux; c'est moins cher et si il faut reblanchir on peut le faire très localement sans devoir reblanchir l'intégralité du mur concerné...

 

 

 

 

 

Le carrelage n'est ni lisse ni brillant mais rugueux pour éviter les glissades en tout genre susceptible de compliquer la vie des handicapés et des donneurs de soins (nettoyage au Karscher une fois par mois suffit avec un ballage quotidien).

 

 

µ 

 

 

 

 

 

 

 

La piscine est noire pour offrir des reflets en miroir. Elle est faite de matériaux pauvres (couleur et béton) sauf la filtration qui est sous énergie solaire. Elle est adaptées aux bains des tétraplégiques accompagnés. Elle sera aussi accessible aux village de telle sorte qu'un contact puisse s'établir entre les villageois suspicieux et les tétraplégiques en manque de relations...

 

 

 

 

Les couleurs sont réservées aux tissus (rideaux, draps...), au jardin et au ciel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a été scrupuleusement veillé à ce qu'aucune colonne ne soit semblable à une autre. Les maçons recevaient un minimum de consignes, un maximum de liberté afin de donner une atmosphère qui ne fasse penser ni aux hôpitaux, ni aux écoles ou autres bâtiments publics... afin de donner une atmosphère qui marie l'ancien et le contemporain... afin de donner une atmosphère qui fasse oublier que la construction est trop récente pour avoir construit son âme, afin de donner une certaine chaleur humaine et spirituelle... Certaines colonne sont belles, d'autres moins... certaines ont même dû être un peu corrigée en cours de construction parce que tel ou tel maçon était trop obsédé de symétrie... Les distances entre les colonnes sont toutes différentes, ainsi que les diamètres à la base. Aucune n'est parfaitement ronde. Aucune d'elle n'est strictement en face d'une autre. Un simple mur à la courbe improvisée avec un grand vide central pour cacher ici un pilier en béton armé, là une statue, des balais ou une poubelle...

 

 

 

Des conduit d'égouts en ciment couverts de dalles rondes en ciment servent de pieds aux statues en terre cuite blanches faites maison...

 

 

 

 

Le quartier des aides-soignants (deux chambres+deux sdb pour deux personnes) est clairement séparé du reste du bâtiment et possède son jardin privé. Seule une grande cuisine est commune à tous pour minimiser les frais d'aménagement (frigo écologique, micro-ondes, etc.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout a été pensé pour minimiser les frais de construction et les frais de fonctionnement, mais la conception reste malgré tout adaptée aux exigences écologiques de notre époque. Chauffe-eau solaire. Le toit plat supporte une réserve de plus de quatre mille litres d'eau et deux panneaux solaires pour pomper sans frais dans un puits arthèsien. Une autre pompe solaire filtre l'eau de la piscine La consommation électrique est minimalisée: pas d'air conditionné mais une simple aspersion d'eau (sans pompe) sur le toit. L'éclairage LED est optimisé par des murs blanchis avec de la chaux ( bon disperseur de la lumière). Une panne d'électricité ou une augmentation du prix de l'électricité ne sera jamais un problème majeur.

 

***

 

Le nombre de nos malades varie pour le moment entre deux et quatre. Nous prenons des malades officiellement pour un seul mois puisque nous ne sommes pas reconnus comme une ONG ou assimilable et n'envisageons même pas de l'être. En pratique cependant, ils restent plus longtemps évidemment. Ce nombre est surtout limité par nos resources humaines, car c'est trouver des aides-soignants qui est la chose la plus difficile! Nous n'hébergerons probablement jamais plus de cinq malades simultanément pour diverses raisons logistiques et financières mais l'édifice a tout de même été conçu pour recevoir jusqu'à huit paralysés et deux aides-soignants in loco. Il est équipé d'un matériel adapté aux besoins très exigeants des tétraplégiques et ce sera le sujet du prochain chapitre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres commentaires et d'autres photos pour plus tard...

 

 

Autre maison par paul yves wery

Retour au menu "arts visuels"

www.STYLITE.net - Accueil

 

 

 

_______________________________________

Webmaster & Contact : paul yves wery

aids-hospice.com & prevaids.org & stylite.net